L’ONU reconnaît le rôle de la traduction professionnelle

Tous les traducteurs, interprètes et terminologues professionnels se souviendront du 24 mai 2017 comme de la date historique à laquelle la 71e session de l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté à l’unanimité la résolution A/71/L.68 reconnaissant le rôle de la traduction professionnelle dans l’union des nations et dans la promotion de la paix, de la compréhension mutuelle et du développement.

Par la même résolution, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 30 septembre Journée mondiale de la traduction de l’ONU devant être célébrée à l’échelle du réseau de l’ONU.

Dès sa fondation, la FIT s’est donnée pour mission d’obtenir la reconnaissance officielle de la Journée mondiale de la traduction (JMT) célébrée depuis 1953. Bien des tentatives ont été faites à cette fin, notamment auprès de notre partenaire l’UNESCO. Tout récemment, lors du lancement de la Journée internationale des langues maternelles début 2015, une délégation de la FIT a remis une lettre en ce sens de son président au secrétaire général de l’UNESCO, mais en vain.

Le multilinguisme, dont la mise en œuvre réussie est étroitement liée à la traduction, à l’interprétation et à la terminologie professionnelles, est l’un des piliers des Nations Unies et un élément central de son engagement auprès des citoyens des 193 États membres par le truchement de ses six langues officielles. Il importe de souligner que la résolution A/71/L.68 fait référence à la Recommandation de Nairobi de 1976, dont elle étend la portée à toutes les activités humaines en reconnaissant le rôle joué par la traduction professionnelle dans l’union des nations - rejoignant le thème de la JMT 2016 proposé par l’American Translators Association (ATA).

Par ailleurs, cette résolution enchâsse et célèbre l’importance de la traduction professionnelle et son caractère irremplaçable dans les entreprises humaines à l’échelle mondiale. Elle souligne la nécessité absolue de former la prochaine génération de traducteurs, interprètes et terminologues professionnels pour répondre à une demande qui ne cesse de croître à mesure que l’interaction, la coopération et la collaboration continuent de s’étendre au niveau international. En collaboration avec ses partenaires universitaires, l’ONU a été l’un des principaux centres d’excellence dans la formation des traducteurs, interprètes et terminologues qui continueront de jouer un rôle indispensable dans la sécurité et la prospérité internationales au niveau des États membres et des Nations Unies.

La résolution A/71/L.68 rapproche la FIT et l’ONU qui ont en commun de vouloir rassembler les gens. De plus, puisque la JMT coïncide avec la Semaine internationale des sourds (SIS) et que ces deux manifestations ont été conjuguées avec succès pour la première fois l’an dernier, il faut espérer que la célébration de la JMT à l’échelle des Nations Unies mettra en relief l’importance des langues des signes nationales et régionales, notamment dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Enfin, il faut rappeler que 2017 est déjà une année phare pour la Fédération et l’ensemble de la profession puisque la Commission européenne et l’Union européenne célébreront la JMT pour la première fois en symbiose avec la Journée européenne des langues (JEL), dans la foulée de la rencontre fructueuse de l’an dernier entre la direction générale de la traduction (DGT), la direction générale de l’interprétation (DGI) et le président de la FIT à la Commission européenne.

Le thème de la #JMT2017 est Traduction et diversité.

Que la Journée mondiale de la traduction soit célébrée partout dans le monde en 2017 !

Photo: ONU / Manuel Elias

Share Button

  • Published: 5 mois ago on 24 mai 2017