Depuis 2010, Jeannette Ørsted pilote le secrétariat de la FIT d’une main experte et professionnelle à partir de Bâle. Durant cette période, elle a joué un rôle déterminant dans le passage d’un bureau physique traditionnel à un secrétariat virtuel de pointe joignable à toute heure au service d’une fédération mondiale. L’internet, les médias sociaux et l’informatique en nuage, qui font désormais partie intégrante de l’infrastructure et des activités de la FIT, offrent un rayonnement, une visibilité et une accessibilité dont on ne pouvait que rêver à l’époque où l’on communiquait essentiellement par la poste et le téléphone. Les réunions virtuelles couvrant 24 fuseaux horaires sont devenues monnaie courante, et l’ensemble des moyens de communication électroniques permet un échange constant d’informations et d’idées au sein des groupes de travail, des comités, du Bureau et du Conseil de la FIT. Jeannette a aussi joué un rôle moteur dans les groupes de discussion électroniques, lien vital entre les membres, par le biais des groupes Yahoo et Google.
En plus des tâches administratives traditionnelles et essentielles comme le suivi des membres, anciens, nouveaux ou futurs, le Secrétariat a été un rouage clé des Congrès statutaires de San Francisco (2011) et de Berlin (2014) et des réunions du Bureau durant le mandat 2010-2014 ; Jeannette a également assisté aux réunions du Conseil en qualité de membre de droit tout au long de la période durant laquelle elle a exercé ses fonctions.
Jeannette Ørsted a commencé à œuvrer au sein de la FIT en 1995, lorsqu’elle a été élue première présidente du Centre régional Europe (CRE) devenu depuis le Centre régional de la FIT en Europe (communément appelé FIT Europe). Présidente jusqu’en 2001, elle a été l’un des pivots des premiers projets menés par le CRE en coopération avec l’Union européenne  dans le cadre de la plateforme de traduction européenne et du projet POSI (Praxis-Orientierte-Studien-Inhalt), à l’époque où les universités européennes travaillaient à mettre en œuvre les réformes de Bologne, c’est-à-dire à restructurer les études de traduction sous la forme d’un nouveau programme de premier et deuxième cycle intégrant une forte composante de communication. Ces initiatives visaient à rendre la formation des traducteurs compatible avec les exigences du marché dans un environnement en pleine mutation fortement marqué par l’arrivée des technologies langagières et des délais d’exécution de plus en plus courts. Durant cette période, Jeannette a été élue au Conseil de la FIT.
Son travail au CRE était étroitement lié à celui qu’elle accomplissait à la présidence de l’association danoise Erhvervssprogligt Forbund (devenue Kommunikation og Sprog) où elle a milité en faveur de l’amélioration des conditions de travail et de la rémunération des traducteurs internes et des diplômés en langues dans le secteur public, Jeannette a en outre dirigé des initiatives visant à rehausser le statut de la profession en étroite collaboration avec les départements de traduction des universités danoises.
Jeannette Ørsted est titulaire d’un master en traduction et d’un master en administration publique de l’École de commerce de Copenhague, où elle a enseigné dans le cadre du master en administration linguistique.
La FIT remercie Jeannette Ørsted pour tout ce qu’elle lui a apporté dans ses nombreuses fonctions depuis 1995. Jeannette a beaucoup contribué au développement de la Fédération et de la profession en général. La FIT regrette son départ mais lui adresse ses meilleurs vœux pour l’avenir.
Mange tak !

Téléchargez le communiqué au format pdf ici.

Share Button

  • Published: 1 année ago on 25 août 2016