Lettres ouvertes

Dans le monde entier, les traducteurs et interprètes font de plus en plus l’objet de persécutions, de procès et de peines d’emprisonnement injustes. Pour attirer l’attention du public sur ce sujet et lutter contre cette situation très préoccupante, la Fédération internationale des traducteurs (FIT), l’Association internationale des interprètes de conférence (AIIC) et Red T, lesquelles ont été rejointes ultérieurement par l’Association internationale de traducteurs et interprètes professionnels (IAPTI), ont lancé mi-2012 un projet de lettres ouvertes.

Open letter exampleL’objectif de cette initiative est de défendre la cause des linguistes en difficulté en examinant leurs situations particulières et en envoyant des lettres de demande d’aide aux autorités concernées.

Nous vous encourageons à rejoindre notre projet en écrivant vous-même une lettre. Chaque voix compte ! Nous avons lancé cette initiative en commençant tout d’abord par envoyer des lettres relatives à des affaires d’emprisonnement de traducteurs et d’écrivains iraniens. Nous avons par la suite étendu notre action aux linguistes locaux qui travaillent avec des forces armées étrangères dans les zones de conflits. Nous avons tout particulièrement évoqué la situation de ces personnes au moment du retrait des forces armées étrangères des pays concernés. Des actions de sensibilisation ont été menées pour attirer l’attention du public sur ces lettres et pour alerter les médias. Ces actions ont également permis d’aider à mettre la pression sur certains gouvernements afin qu’ils assurent la sécurité, sur le long terme, des linguistes ayant été au service de leurs troupes sur le terrain.

Vous trouvez ci-dessous des lettres ouvertes adressées aux gouvernements de divers pays à travers le monde.

Share Button
Ce contenu a été publié dans Lettres ouvertes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.