La Fédération Internationale des Traducteurs est absolument horrifiée par la violence dont les collaborateurs de «Charlie Hebdo» ont été victimes à Paris. Tout comme les traducteurs et les interprètes, dans les zones de conflit ou ailleurs, les journalistes ne devraient pas être mis en danger, menacés, blessés ou tués dans l’exercice de leur travail.

La Fédération exprime sa profonde sympathie et sa solidarité aux familles, amis et confrères des victimes.

Confraternellement vôtre.
Dr H. Liu
Président

Share Button

  • Published: 3 années ago on 9 janvier 2015