Download this press release
télécharger ce communiqué de presse

La Fédération Internationale de Traducteurs (FIT) est heureuse de se joindre aux Nations Unies et à l’UNESCO pour souligner l’importance des langues autochtones.

L’UNESCO a inauguré cette année particulière avec le lancement officiel de l’Année internationale des langues autochtones à Paris le 28 janvier 2019. L’ONU a également tenu un lancement à son siège de New York, auquel ont assisté Alan Melby, vice-président de la FIT, et Bill Rivers, président du centre régional FIT Amérique du Nord.

La traduction et l’interprétation des langues autochtones

Les langues, et par conséquent la traduction, la terminologie et l’interprétation, sous-tendent les droits de la personne et les libertés fondamentales, essentiels au développement durable, à la gouvernance inclusive, à la paix et à l’équité sociale. Les langues autochtones incarnent la diversité culturelle de notre planète et sont donc essentielles. Elles assurent le transfert intergénérationnel du patrimoine culturel immatériel et des connaissances qui nous aideront à relever les défis qui nous attendent à l’échelle mondiale.

Ces événements ne sont que le début d’une série d’activités qui auront lieu dans le monde entier cette année pour célébrer les langues et le patrimoine autochtones.

En lien avec l’Année internationale des langues autochtones proclamée par l’ONU, le thème de la Journée mondiale de la traduction (JMT) 2019 est La traduction et les langues autochtones.

Selon l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones, environ 40 % des quelque 6 700 langues qui étaient parlées en 2016 seraient menacées de disparition.

La célébration des langues autochtones ainsi que la promotion de leur statut et de leur utilisation contribuent à la lutte contre leur disparition et leur extinction. Joignez-vous à nous pour soutenir les locuteurs des langues autochtones de même que les traducteurs, terminologues et interprètes qui leur viennent en aide.

Share Button

  • Published: 1 mois ago on 18 février 2019