Alors que la situation s’aggrave et que les atrocités redoublent d’intensité en Ukraine, la Fédération Internationale des Traducteurs (FIT) réaffirme sa solidarité, son soutien et sa profonde inquiétude à l’égard des traducteurs, terminologues et interprètes sous le coup d’attaques dans leur pays.

La FIT exhorte ses associations membres à apporter un soutien linguistique là où il est nécessaire. Si des organisations de la FIT ou leurs membres sont en mesure d’aider les personnes déplacées en leur fournissant des services de traduction ou d’interprétation ou même d’héberger des réfugiés qui quittent l’Ukraine, veuillez me contacter directement à president@nullfit-ift.org et je transmettrai l’information.

Le Conseil de la FIT demande également que les droits des traducteurs et interprètes engagés dans le conflit soient respectés et qu’il soit reconnu que dans les guerres, les traducteurs et les interprètes sont souvent directement menacés. Les traducteurs et les interprètes sont des gens de mots, pas d’actions agressives. Ils ont toujours joué un rôle essentiel dans les efforts pour relier les nations et favoriser la paix, la compréhension mutuelle et le développement (comme l’a reconnu l’Assemblée générale des Nations Unies le 24 mai 2017 dans sa Résolution A/RES/71/288). Nous espérons sincèrement que les mots et le dialogue remplaceront très vite les fusils et les missiles, et que les traducteurs et interprètes pourront bientôt reprendre leur travail si important.

Kevin Quirk
Président de la FIT
Paris, le 1er mars 2022


  • Published: 4 mois ago on 27 février 2022